Je suis Charlie

Publié le 8 janvier 2015

guy-wildenstein-100

« Je déteste ce que tu dis mais je me ferais tuer pour que tu puisses toujours le dire ! » Si Voltaire n’a jamais écrit ces paroles, il en a exprimé la philosophie. Charlie Hebdo était un journal qui parfois faisait sourire, parfois grincer des dents. Mais sous ses aspects irrévérencieux il exprimait les inquiétudes, les différends que chacun de nous peut parfois ressentir. Son assassinat monstrueux voudrait faire taire tous ceux qui osent s’exprimer contre l’obscurantisme. Ce soir, mais pas seulement ce soir, JE SUIS CHARLIE !

Guy Wildenstein